La Gymnastique Rythmique 

 

C'est la retransmission des XIe championnats du monde qui eurent lieu en France (Strasbourg) en novembre 1983 qui fit réellement découvrir à la majorité du public français une activité spectaculaire, médiatique : la GR.
Imprégnée d'élégance, d'harmonie et de beauté, la GR connaît une immense popularité.
Ce fut la découverte pour certains, la confirmation pour d'autres, que la GR ne pouvait exclure de sa dimension sportive une valeur artistique réelle.
Mais la GR ne date pas de 1983. C'est en 1912, aux JO de Stocklom qu'elle fit sa première apparition avec engins.
Ce n'est qu'en 1968 que les normes des engins de GR sont définies. La commission technique travaille sur l'élaboration d'un code de pointage international, qui ne verra le jour qu'en 1970.

En effet, codifiée par le règlement de la F.I.G. (Fédération Internationale de Gymnastique), la Gymnastique Rythmique est une discipline olympique strictement réglementée.

Dans le cadre d'une compétition, la gymnastique rythmique est une discipline féminine bien que certains hommes pratiques quelques fois ce sport.

C’est une discipline très complète qui, par son aspect esthétique, se situe à mi-chemin entre la danse et la gymnastique artistique. On y retrouve la beauté de la danse mêlée à la technique gymnique. 

Tous les exercices sont présentés avec un accompagnement musical exécuté par un ou plusieurs instruments, ou encore modulé vocalement.. 

Les exercices, ou enchaînements, sont exécutés avec l'usage d'engins légers propres à la gymnastique rythmique qui sont la corde, le cerceau, le ballon, les massues, le ruban.

exit